Livres

Les soeurs Carmines – tome 1 – Ariel Holzl

soeurs-carmines-tome1

 

Merry est une monte-en-l’air c’est-à-dire une cambrioleuse de haut vol. Elle a une grande sœur aussi pénible que sa petite sœur est adorable. Elles sont toutes les trois les filles d’une courtisane aujourd’hui disparue, elles se retrouvent dans la demeure familiale depuis un moment sans le sou et ne survivent que grâce au maigre butin que Merry rapporte de ses cambriolages plus ou moins bien exécutés.

Je ne dis pas qu’elle manque de talent, loin de là, elle est brillante, courageuse voire tête brulée, mais cette nana est une poissarde impressionnante. J’ai rarement vu quelqu’un enchaîner autant les merdes. Tristabelle, sa grande sœur, résume d’ailleurs parfaitement la situation : comment arrives tu à t’attirer autant d’ennemis en si peu de temps ?

Toute l’histoire se passe dans la ville de Grisaille (et l’action se déroule sur seulement trois jours), dont le nom est bien trouvé puisque des nuages gris surplombent en permanence cette ville où la mort frappe les habitants beaucoup trop régulièrement. 243 cimetières pour une seule ville c’est un peu too much, vous ne trouvez pas ? La devise de la ville est d’ailleurs « ce qui ne vous tue pas est ce que vous avez tué en premier ». C’est assez représentatif.

La ville est divisée en 8 grandes familles (l’une d’elles étant un clan de vampires, pas les créatures les plus sympathiques, comme vous pouvez l’imaginer) puissantes et dirigée par une reine qui n’est pas contre l’idée de mettre les mains dans le cambouis pour se débarrasser des malotrus.

La pauvre Merry l’apprendra rapidement à ses dépends quand elle tombera sur la preuve d’un crime commis par la reine et qu’elle se retrouvera prise dans un complot qui la dépasse. Poissarde, vous vous rappelez ? Après tout, elle voulait seulement cambrioler le patriarche d’une des riches familles pour nourrir la sienne. Elle ne pensait pas se retrouver embarquer là-dedans.

J’ai adoré le style de l’auteur et l’univers qu’il nous dépeint. On a envie de suivre Merry dans les rues de Grisaille (ou plutôt, sur ses toits), malgré le danger qu’elle y affronte régulièrement. Les descriptions nous permettent de nous faire une bonne représentation des lieux, les personnages sont attachants (enfin, pas Tristabelle, mais le personnage est écrit pour ça) et ont tous de multiples facettes. J’adore la petite sœur et ses talents pour le moins… particuliers. Mais le talent de l’auteur c’est surtout l’humour noir et le sarcasme. Autant dans les dialogues que dans la narration et lire ce roman a été un pur régal.

Les défauts ? 250 pages seulement ça se lit trop vite (non, l’action n’est pas précipitée, MAIS je reste sur ma faim, j’étais tellement bien dans cet univers que j’aurais souhaité y rester davantage. Heureusement, il y a un tome 2 que je vais commander direct ! Parce que vu la fin en plan, il est indispensable que je me plonge rapidement dans la suite.

Advertisements

One thought on “Les soeurs Carmines – tome 1 – Ariel Holzl

  1. En plus de la couverture, le résumé aussi donne envie et pour moi qui ne suis pas un grand lecteur, 250 pages c’est un avantage ^^ Tu sais si le tome 2 est la fin de l’histoire ou il est prévu qu’il y ait un tome 3?

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s