drama · Du côté du pays du soleil levant · Japon

Du côté du pays du soleil levant #18 – Maou

maou_247

D’un côté, nous avons Naruse Ryo qui est un avocat, surnommé l’avocat angélique grâce à toutes ses victoires et sa bonté envers ses clients. De l’autre, on Serizawa Naoto qui est devenu flic et enquête sur des assassinats assez étranges. Quand il était adolescent, un de ses camarades de classe est mort, par sa faute. Ils sont liés sans que Naoto le sache.

Alors, j’aime beaucoup l’histoire. Les meurtres sont liés au passé de Naoto, et il est clairement ciblé. Il ignore que l’avocat est responsable (il est juste agacé par son personnage qui a tendance à croiser sa route bien trop souvent pour que ce soit une simple coïncidence, mais il est loin de le soupçonner) et nous, on ignore pourquoi il veut se venger (tout commence à être révélé aux alentours de l’épisode 6) mais j’adore la façon dont tous les éléments se mettent progressivement en place. Il ne se contente pas de tuer, il se sert d’innocents comme arme (et devient ensuite leur avocat en faisant toujours passer le meurtre en self-defense, ce qui fait que la personne ne risque pas grand chose au final). Il se sert des gens, de leur passé, de leurs vices, profitent de ça pour les pousser à bout de manière très intelligente, en utilisant tellement d’intermédiaires qu’il est impossible de remonter jusqu’à lui.

Alors ok, Naoto et ses potes étaient des gros connards dans l’enfance et, techniquement, ils sont responsables de la mort d’une de leur victime préférée. Mais je trouve que sa façon de se venger est assez… spéciale. Originale vraiment, et vraiment bien ficelée. Et le fil rouge est extrêmement intéressant, tous les dominos se mettent en place progressivement et tout le scénario est extrêmement bien construit…

Le défaut ? J’accroche pas avec le personnage de l’avocat. Genre, vraiment pas (j’ai commencé à avoir un peu de compassion pour lui à l’épisode 7 (sur 11), je pense que j’ai du mal avec son jeu. Ce qui est dommage. Et la plupart des autres personnages sont assez insignifiants. La famille de Naoto est vraiment chiante. Caricature de gosse de riche = le père est un gros con qui pense qu’à sa réputation et sa société et traite son fils depuis « l’incident » comme de la merde. Il ne comprend pas son choix de carrière. Bref le père relou de base. Son frère est pratiquement invisible. La femme de celui-ci a une liaison avec un employé et on ne creuse tellement pas les personnages qu’on s’en tamponne comme de l’an 40. Les amis de Naoto… tombent comme des mouches sans qu’il puisse rien faire à part culpabiliser (et il a déjà sa dose de culpabilité à cause de « l’incident »).

Au final, les deux seuls persos intéressants sont Naoto (qui est interprété à merveille par Ikuta Toma que j’avais déjà adoré dans un rôle dramatique dans ouroboros (je le préfère dans les rôles dramatiques que dans des rôles funs comme dans hanakimi)) qui forcément est très approfondi, donc on s’attache rapidement à lui, et la medium qu’il consulte pour avoir des infos sur les meurtres et qui se fait draguer par l’avocat.

Heureusement que l’histoire est aussi bien ficelée que ça et que Ikuta Toma est capable de porter pratiquement toute la série sur ses épaules (je pense qu’on aurait pris un acteur plus charismatique pour jouer l’avocat ça se serait mieux passé puisqu’il est un des deux persos principaux, même si les autres personnages ne sont pas super construits ça aurait été plus agréable) parce que la série est bien mais elle aurait pu être parfaite avec un cast différent. Dommage.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s