drama · Du côté du pays du soleil levant · Japon

Du côté du pays du soleil levant #16 – Second Love

second_love_1663

Taira Kei est un danseur contemporain qui vient d’être « remercié » par la compagnie pour laquelle il travaillait à Berlin. Il a passé une foule d’auditions, sans succès et vit à Tokyo, avec un petit boulot dans l’espoir de retourner en Europe pour retenter sa chance. La dépression est totale et il a envie de mourir. Un jour il voit Nishihara Yui qui se promenait sur un pont entre deux cours et tombe immédiatement amoureux d’elle. Le pitch n’est pas super novateur, mais soit. Après tout, c’est Kamenashi Kazuya qui joue le danseur, alors rien que pour le plaisir des yeux hein, je tente ma chance.

Si j’ai de suite accroché avec son personnage, la nana m’a ennuyée à mourir. Elle est prof de science et sa vie c’est metro-boulot-dodo et de temps en temps une partie de jambe en l’air avec un collègue marié (qui est répugnant). On ne sait pas grand chose sur elle et il est difficile de s’attacher à son personnage je trouve. Les premiers épisodes étaient sympas, j’ai bien aimé voir Kei remonter doucement la pente, il est passé de « je refuse de devenir prof parce que je n’aime pas les amateurs » à « pourquoi ne pas servir d’interprète au mec qui m’a viré pendant son séjour au Japon ». Il a grandi en quelque sorte. Il évolue. L’autre non. Elle stagne. Elle veut juste se marier. Du coup difficile de s’intéresser vraiment à leur relation. Il l’aime mais il finit par faire passer son boulot avant elle maintenant que sa carrière reprend du poil de la bête. Le décalage de personnalité fait qu’au final… On s’ennuie. Et on a envie de taper sa copine. Sans parler de son ex qui s’accroche et qui fait pitié.

Ce qui aurait pu être un drama sympa devient ennuyeux au 5e épisode. Vu qu’il n’y en avait que 7 je l’ai fini, et j’ai bien aimé le final, mais c’est dommage que les épisodes 5 et 6 soient aussi chiants en fait.

L’intérêt de ce drama c’est surtout Kamenashi Kazuya 😉 Sinon on peut noter que contrairement à beaucoup de dramas que j’ai vu jusqu’à présent, les personnages, eux, connaissent le secret de la reproduction (que ceux qui en ont marre de voir des baisers pendant lesquels les acteurs se contentent de poser leurs lèvres sur celles de leur partenaire en retenant leur respiration lèvent la main ! sérieux à part dans kimi wa petto et buzzer beat (peut-être d’autres mais ma mémoire me fait défaut), jusqu’à présent quand on regarde des dramas on ne s’étonne plus que le taux de natalité au Japon soit si bas…). Oui ces personnages s’envoient en l’air dès le premier épisode et ce n’est pas juste suggéré ! Tout arrive.

Mais forcément comme leur relation part bien au début de la série, ça ne peut que merder au fil des épisodes. En plus l’héroïne a une mère chiante mais qui ne donne même pas envie de compatir à sa situation. L’histoire de son amant qui finit par divorcer parce que sa femme a enfin compris qu’il avait une maitresse ne suffit pas à nous intéresser. Non vraiment, à part pour l’acteur principal à moitié à poil au moins une scène par épisode et son personnage choupi avec sa copine au début, ce drama est plat en fait. Dommage. J’ai pas passé un sale moment devant (à part deux épisodes donc) mais disons que je ne le reverrais jamais quoi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s