Livres

Projet Harmonie – Christophe Nicolas

projet-harmonie

Yannick Diaz, journaliste dissident, vient de perdre sa place au Républicain suite à l’écriture d’un essai sur les médias qui n’épargne personne. Depuis son malaise en direct sur le plateau d’un débat télévisé, d’étranges images se bousculent dans sa tête : l’épidémie de grippe qui s’étend en Amérique latine, le visage bouffi du ministre de l’Intérieur et le nom d un laboratoire… LAMIPROH. D’où viennent ces souvenirs qui ne sont pas les siens ? À peine évoque-t-il ses visions que son confident est assassiné. Accusé du meurtre, la police aux trousses, il doit trouver les preuves de son innocence. Mais il y a plus en jeu que son seul avenir. Peut-être celui de l’humanité tout entière…

Yannick Diaz n’a pas de chance. C’est le moins qu’on puisse dire. Bon, en même temps, il a écrit un livre sur les dessous de la presse, il était évident qu’il allait se faire virer. Ne mords pas la main qui te nourrit. Mais il en faut plus pour le déprimer. Et maintenant qu’il a les connaissances d’un futur terrifiant à cause de ces images qui lui sont apparues quand il était à la télévision, il a non seulement l’idée pour un nouveau livre, de quoi faire tomber une nouvelle conspiration mais surtout il a des tueurs aux trousses ! Ainsi que les flics, mais bon, les tueurs, c’est quand même plus problématique.

J’ai emprunté ce roman quand je suis restée quelques jours chez une amie, un peu parce que le titre m’a interpelé, un peu parce que je cherchais une lecture tranquille pour aller bronzer et je ne m’attendais pas du tout à aimer à ce point ! L’écriture de Christophe Nicolas ne manque pas de rythme et l’usage de chapitres ultra court (certains ne font que trois-quatre pages) donne l’impression d’un récit semé d’action à chaque page. Le rythme est fou et on tourne les pages à une vitesse incroyable pour savoir jusqu’où cette conspiration va mener notre héros. C’est vraiment une lecture qui fait réfléchir et qui nous absorbe complètement. J’ai eu du mal à le lâcher pour aller au resto (et pourtant, chez moi, la bouffe c’est sacré !).

Qu’est-ce que le projet harmonie (spoiler alert : un truc terrifiant, je ne m’attendais pas à ça) ? Qui est mêlé dans toute cette histoire, quels sont les flics qui sont achetés et dont Yannick doit se méfier. Dur de détailler ce roman sans spoiler. Étonnamment, le personnage principal n’est pas plus attachant que ça, le roman joue vraiment tout sur son rythme qui ne nous laisse pas un seul instant de répit et une intrigue pas mal amenée. Le suspens tient bien la route.

Ironiquement, ou tragiquement, le contexte dépeint dans le roman est assez intemporel, il n’y a pas de dates et peu de référence à la technologie ce qui fait qu’il pourrait se passer aussi bien maintenant qu’il y a dix ou dans vingt ans.

La plupart des chapitres sont centrés sur Yannick, néanmoins on en a eu quelques-uns au début sur son confident rapidement assassiné et sur les meurtriers, mais également certains centrés sur le scientifique qui lui a envoyé ces images, ainsi que sur une nana inconnue qui nous permet de découvrir un aspect du projet harmonie insoupçonné et terrifiant. Elle arrive un peu de nulle part mais on est rapidement obligée de compatir à sa situation et de voir comment elle va se sortir de sa galère.

Un bon roman, qui fait réfléchir, avec une histoire bien ficelée, mon seul regret est qu’on ne soit pas allé plus loin dans la SF et qu’on en ait pas vu davantage sur celui qui lui a envoyé ces images. Un personnage rongé par le remords qui aurait été très intéressant à explorer. Christophe Nicolas nous dépeint une histoire qui pourrait presque devenir notre futur, un avenir épouvantable mais merveilleusement décrite.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s