Coups de coeur séries · drama · Du côté du pays du soleil levant · séries

Du côté du pays du soleil levant #7 – Yukan Club

yukan-club-1474211c51.jpg

Le yukan club c’est quoi ? Une bande d’adolescents dans un lycée huppé qui ont beaucoup trop de temps libre ce qui les conduit à s’ennuyer facilement et à être prêts à faire tout et n’importe quoi pour vaincre l’ennui. Ce qui les pousse parfois à se mettre dans des situations plus rocambolesques !

On a Miroku, fils d’un commissaire de police qui adore résoudre les enquêtes, pour le coup le fruit n’est pas tombé loin de l’arbre (en plus il est interprété par Akanishi Jin que j’ai adoré dans la saison 2 de gokusen), Noriko qui est la fille d’un artiste célèbre japonais et dont la famille est très traditionnelle. Elle a aussi une phobie des hommes qui lui fait avoir des réactions assez drôles. Bido est le fils de l’ambassadeur japonais en Suède. C’est le playboy par excellence et le personnage est très exagéré ce qui peut le rendre drôle ou exaspérant, au choix. Yuri est la fille d’un riche excentrique qui passe son temps à manger (vraiment tout le temps, elle est obsédée par la bouffe c’est à mourir de rire, surtout qu’elle est aux antipodes de la classe ou de la lady) et elle a tendance à réagir au quart de tour. Karen est le cliché de la nana superficielle qui veut épouser un homme riche et Seishiro est le fils du directeur d’un grand hôpital très sérieux, très intelligent, posé, fin stratège. Si Miroku est un peu le chef de la bande, celui qui leur trouve souvent une occupation via une cause ou une personne à défendre ou un mystère à résoudre, ils se tournent tous généralement vers Seishiro pour trouver un plan. Pas que Miroku soit un boulet, loin de là, mais l’union fait la force.

Toutes les histoires sont quand même tirées par les cheveux, ils devraient être incapables de résoudre ça surtout avec leurs plans plus que foireux la moitié du temps, mais c’est un drama qui vous fait rire à chaque épisode. Que ce soit Miroku qui craque pour une nana dans le premier épisode et qui est prêt à tout pour l’aider (il est capable de botter les fesses de ses agresseurs mais il met trois plombes à pouvoir lui donner son prénom. So cute) et qui découvre une histoire de paris clandestins au passage, le mariage arrangé dont Yuri risque d’être victime quand sa mère décide qu’elle en a ras-le-bol que sa fille soit un garçon manqué morfale (les parents de Yuri sont les plus drôles je trouve, mais je reste perplexe sur un point, c’est sa mère qui commande dans le couple, clairement, et ils sont amoureux alors pourquoi vouloir imposer ça à sa fille ?!) et qui dévoile un aspect de la personnalié de Seishiro que j’ai carrément détesté. Sérieux, il est imbuvable avec Yuri dès qu’il est fiancé et que son futur beau-père lui confie momentanément les rênes de sa société. Je comprends pas pourquoi Yuri s’écrase (surtout quand on voit l’exemple de ses parents on voit bien qu’elle a le modèle qui faut pour être une femme qui s’affirme dans le couple) et se laisse faire, et Seishiro est censé être son ami mais non, il n’écoute personne, persuadé qu’il est que ses amis ont forcément tort. Cela dit cet épisode nous donne un combat entre lui et Miroku qui était très agréable à regarder. Miroku étant mon perso préféré (j’aime beaucoup l’acteur et je suis deg’ que sa filmo ne soit pas plus longue :/) j’adore quand il se lance dans des plans à la con. On a même un épisode où on a droit à une prise d’otage d’un prince et de Karen et ils arrivent à trouver une solution. C’est tellement improbable que c’en est fun.

Je pense que Noriko et Seishiro sont les personnages que j’aime le moins, probablement parce que Noriko n’a qu’une seule expression la majeure partie du temps et qu’ils sont trop sérieux en permanence par rapport aux quatre autres qui font plus souvent des conneries qu’autre chose.

Une relation que j’ai beaucoup apprécié aussi c’est elle entre Miroku et son père (on ne voit sa mère qu’un seul épisode et je crois que c’est un de ceux qui m’a le plus fait rire, c’est du WTF complet pendant 45 minutes). Très souvent c’est Miroku et sa bande qui résolvent les enquêtes mais c’est son père qui est un bras cassé en puissance qui en retire tous les mérites, voire qui l’engueule parfois alors qu’il est aussi bon enquêteur que moi je suis artiste (et ceux qui me connaissent savent que je suis incapable de faire quoique ce soit d’artistique avec mes dix doigts). Même les deux flics qui l’entourent se rendent bien compte que ce n’est qu’un boulet, un politicien plutôt qu’un vrai flic.

 

Un drama que je conseille donc devant lequel vous allez passer un bon moment, mais si vous chercher quelque chose avec un fille rouge ou de la romance à n’en plus pouvoir vous serez déçus.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s