drama · Du côté du pays du soleil levant · Japon · séries · Uncategorized

Du côté du pays du soleil levant #5 – Yamato Nadeshiko Shichi Henge

img20364.jpg

Le pitch ? Quatre étudiants vivent dans une somptueuse demeure et la propriétaire leur propose de rester sans payer de loyer jusqu’à la fin de leurs études à condition qu’ils arrivent à transformer sa nièce en parfaite lady. Facile ? Non la jeune fille en question, Sukano, vie recluse sur elle-même, vêtue d’une cape, pas habituée aux contacts humains, fan des films d’horreurs, des crânes et squelettes en tout genre. Elle s’est refermée quand à l’adolescente un odieux camarade de classe l’a traité de moche. Les traumatismes de l’adolescence font toujours des dégâts…

Du côté des garçons on a Kyohei, Yukinojo, Takenaga et Ranmaru. Ils sont tous les 4 très mignons, trop mignons même et les filles se pâment devant eux. Ils se font suivre, carrément stalker, même. Les réactions sont quand même assez extrêmes. Le pire c’est Kyohei qui a des fans depuis tout petit et pour qui son visage parfait n’a été qu’un fardeau depuis l’enfance. Les filles le traquent au boulot ce qui fait qu’il se fait toujours virer parce qu’il a tendance à être impulsif. Impulsif, impulsif, perso si je me prenais des mains au cul par un mec qui m’encouragerait à aller draguer la clientèle pour faire marcher le resto, je pense que moi aussi je botterais des culs hein. Le pauvre ne pouvant jamais garder un travail (pourquoi ne tente-t-il pas sa chance comme mannequin, ce serait beaucoup plus simple, ah oui parce qu’il refuse de n’être que son visage (ce qui est tout à son honneur)) il n’a donc pas d’argent, et il est forcément le plus intéressé par cette offre de logement gratuit.

Yukinoko est le plus choupi des 4, il a déjà une copine mais malheureusement pour lui elle est partie étudier aux USA.

Ranmaru a pris le parti de profiter de sa popularité et enchaine les maitresses à une vitesse impressionnante, ne se gênant pas pour entretenir plusieurs relations simultanées.

Takenaga est (comme Ranmaru d’ailleurs) l’héritier d’une riche famille. Famille qui s’attend à ce qu’il reprenne la gestion de l’école d’ikebana rapidement. Forcément le côté distingué de la famille ne va pas du tout avec la vie fun qu’il mène depuis qu’il est à la fac et en coloc…

Mention spéciale pour Takeru, le fils de la propriétaire qui est toujours en vadrouille à la recherche d’un nouveau mari depuis le décès du père de Takeru. Il a une bouille adorable et il essaye toujours de les aider. Mais parfois il a bien plus de maturité que les 4 garçons réunis. Souvent même. Et il adore sa cousine comme elle est, il n’est donc pas spécialement motivé pour les aider à la faire changer.

J’aime aussi le barman qui procure toujours de bons conseils à tout le monde, surtout à Kyohei qui en a bien besoin. Parce que voyez-vous au début il peut être assez chiant. Attachant, certes, mais pénible. Déjà il traite la pauvre Sunako de moche (en japonais busu ce qui fait qu’il l’appelle Busunako), vraiment très délicat, mais cela a la particularité de faire ressortir toute la force de la jeune fille (pensez Hulk sans le côté vert) elle se met à botter des culs (et souvent le sien) avec talent, ce qui est très pratique quand ils se retrouvent dans des situations délicates, ce qui, pour être honnête, leur arrive régulièrement.

Sunako est aussi « choquée » devant la beauté des gens et donc, notamment, de ses colocataires, ce qui la conduit à avoir des réactions bizarres mais qui finissent en général par un coup de boule le plus souvent dans la tête de Kyohei (et même si j’adore le perso, je meurs de rire à chaque fois, on ne s’en lasse pas (en même temps il cherche souvent la merde aussi)).

Ce drama est très fun, même s’il a quelques passages tristes, notamment quand on découvre un peu sur le passé des persos (celui de Kyohei m’a fait pleuré, et j’ai adoré l’épisode où il revoit sa mère pour la première fois en deux ans, trop envie de lui faire un câlin). Mais c’est majoritairement des larmes de rire. La scène du mariage arrangé dans l’épisode 4 devient tellement un gros n’importe quoi qu’on est obligé de rire. Ou la Saint-Valentin (i mean, seriously, les mecs on des centaines de filles sous leurs fenêtres qui veulent leur offrir des chocolats. Ok, les mecs sont mignons, mais de là à provoquer une telle réaction ?!).

Mais j’ai adoré le fait que Kyohei et Sukano voient au-delà de leurs apparences physiques respectives, elle n’est pas moche, il le lui dit régulièrement, même s’il la traite de moche tout aussi régulièrement pour la faire chier (les garçons ont 5 ans d’âge mental dans les dramas que je mate, c’est la caricature du petit de maternelle qui est méchant avec la petite fille parce qu’il l’aime (c’est un comportement complètement con)). Ils se font évoluer mutuellement et ça c’est cool ! J’adore aussi le fait que tout le monde veuille protéger Sunako et est prêt à tout pour ça. L’entraide aussi est souvent central dans les dramas que je regarde pour l’instant, mais je mate que des teens dramas, peut-être que c’est pour ça.

Plus je mate des dramas, plus la liste des acteurs chouchous augmente et donc plus la liste de dramas à voir augmente. Cercle vicieux bonjour.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s