drama · Japon · séries

Du côté du pays du soleil levant #4 – Mei chan no shitsuji

mei-chan-no-shitsuji.jpg

Le pitch de départ : Mei aide ses parents dans leur restaurant d’udon après les cours jusqu’au jour où ils meurent dans un accident de voiture. Et c’est comme ça qu’elle découvre qu’elle est l’héritière d’un énorme empire financier et qu’elle va entrer dans une école privée très huppée. En bonus ? Chaque jeune fille se voit attribuer un majordome personnel qui la suit à la trace et répond à tous ses besoins. Mais attention pas de relation amoureuse entre la jeune lady et son majordome. Son grand-père insiste pour qu’elle suive les cours dans cette école et devienne une parfaite lady afin d’être digne de son héritage.

Je continue donc ma découverte des dramas japonais et je suis toujours dans le mood jeunesse. J’avoue que le principe de un majordome par demoiselle dans une école privée m’a paru suffisamment étrange pour me donner envie de tester. Et j’ai bien fait parce que je me suis régalée et j’ai enchainé les dix épisodes en deux jours (bless mes vacances provisoires en mars) (cela dit ce n’est pas totalement improductif je note déjà de légères améliorations dans ma compréhension orale du japonais, espérons que les progrès continuent).

Et quelle école ! La surface totale du terrain fait un tiers de la taille de Tokyo, les dortoirs sont teeeeellement loin des salles de cours qu’elles y vont en hélicoptère (oui parce que dix kilomètres c’est tellement plus logiques de les faire en hélico qu’en… je sais pas moi, disons en voiture ?), on ne verra d’ailleurs que très peu de cours au final, la série étant bien plus centrée sur la relation de Mei avec son sexy majordome (parce que oui la plupart sont mignons voire carrément canons, pour le plaisir des spectatrices (et des futures lady) (ce qui ne risque pas du tout de merder hein)), et sa relation avec chaque élève de l’école, car bien évidemment, ayant été élevée sans trop d’argent, plus son transfert en cours d’année et le fait qu’elle ne connaisse pas vraiment les manières/règles de ce monde en font rapidement la tête de turc de l’école. Heureusement rien de trop monstrueux et ses rapports avec ses camarades de classe s’améliorent bien évidemment au fil des épisodes. Tout ceci grâce à l’aide de son majordome et de son ami d’enfance amoureux d’elle qui se révèle être le petit frère dudit majordome. Vous le sentez venir le triangle amoureux ? Parce que son ami d’enfance, Kento, a décidé de devenir apprenti majordome afin de la suivre dans son école et veiller sur elle. Le pauvre, ça se retourne bien souvent contre lui dans des situations plus que cocasses. Bien sûr les deux frères ne s’entendent pas de base, le plus jeune étant jaloux de la réussite de son aîné qui a toujours été celui qui réussissait tout. Pauvre petit (je m’attache très vite aux persos).

Je me suis régalée devant ce drama, j’ai rit, j’ai encouragé les persos, j’ai tapé du poing quand Mei se laissait faire (oui je vis les séries très intensément en général). J’ai adoré voir Mei aider les élèves au fil des épisodes, et le triangle amoureux n’était pas trop présent, c’était plus choupi que relou. Bien sûr, tout ça ne pouvait pas se dérouler sans une vraie nemesis en la personne d’une autre élève qui pourrait être elle aussi héritière de la fortune familiale, seulement elle a été adoptée quand le père de Mei a fui sa famille, Mei serait donc plus légitime puisque descendante de sang, et Shiori n’hésitera devant rien pour mettre des bâtons dans les roues de Mei et la faire quitter l’école.

Un drama que je conseille donc, bémol pour le pilot (et aussi le second épisode si ma mémoire est bonne) qui est une véritable agression pour tous les photosensibles (mes rétines souffrent encore), je ne comprends toujours pas pourquoi l’afflux de roses (les fleurs) à paillettes lors de la présentation des personnages. Heureusement cette violence visuelle cesse rapidement.

Par contre faut vraiment être prêt à voir au 10000e degré hein. C’est du WTF complet cette série. Mais j’en ris encore en y pensant.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s