Livres

Le secret de l’inventeur, tome 1 : Rébellion – Andrea Cremer

le-secret-de-l-inventeur,-tome-1---rebellion-570398

Résumé : Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique… Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres fils et filles de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la ville flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie. Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, où elle attend comme tout le petit groupe d’amis qui l’entoure de rejoindre la lutte quand elle atteindra sa majorité, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses compagnons, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats d’acier, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Rébellion est le premier tome de la trilogie Le secret de l’inventeur. Je suis tombée littéralement amoureuse de la couverture (franchement, n’est-elle pas absolument magnifique *_*), comme quoi le visuel c’est important, je la préfère largement à la couverture VO pour une fois ! Bravo Lumen (je découvre peu à peu leur catalogue et jusqu’à présent je n’ai pas encore eu de déceptions. Espérons que ça dure). J’adore le steampunk (merci Gale Carriger et son protectorat de l’ombrelle qui m’a fait tomber amoureuse du genre). Je l’ai emprunté à une amie mais dès que je me serais renflouée j’irais me l’acheter parce qu’il me faut ce livre dans ma bibliothèque !

Alors ce roman est un presque coup de cœur. En effet, j’ai adoré les personnages et l’univers. Charlotte, l’héroïne est une tête brûlée qui n’a qu’une hâte : rejoindre ses parents pour aller faire la révolution. En effet les enfants sont laissés à « l’abandon » en quelque sorte, ils sont élevés par les adolescents pendant que leurs parents se battent pour tenter de vaincre l’empire anglais bien installé aux US. C’est intéressant de voir comment ils ont construits leur petit monde dans leur planque, leurs petites habitudes. C’est sûr que le jour où ils vont avoir la chance rejoindre les adultes on se doute que ce sera bien différent pour eux. Mais ce n’est pas le sujet de ce premier tome.

C’est son frère, Ashley, qui dirige cette petite troupe et j’aime beaucoup leur relation. J’adore également le personnage de Jake, le bras droit d’Ashley en quelque sorte. Ashley lui fait une totale confiance et sait à peu près tous ses secrets, mais c’est bien le seul, parce que Jake cache bien son jeu. Charlotte n’appréciera pas du tout la vérité d’ailleurs. Leur relation est assez cliché mais cute : le côté je prétends le détester et j’arrête pas de lui envoyer des piques mais au fond je crush un peu sur lui/elle passe bien, alors que souvent ça m’énerve.

L’univers est très bien développé, même si on ne voit que la planque des enfants et la ville de New York pour l’instant (qui a apporté son lot de surprises à Charlotte et nous a fait découvrir une nana bien fun !), on n’a qu’une hâte : en voir plus, toujours plus. L’écriture d’Andrea Carmer nous emmène dans un monde magnifique à défaut d’être paradisiaque. Sa plume est vraiment très agréable. Le seul défaut de ce livre, c’est qu’hormis en apprendre plus sur le mystérieux jeune homme amnésique rencontré dans les bois, l’intrigue n’est pas hyyyyyyper développée. Mais ce dont on se rend compte en lisant le tome 2 c’est qu’il a par contre très bien posé les bases, il était indispensable pour nous faire aimer les personnages, nous donner la volonté de les suivre dans leurs folles aventures, nous faire découvrir l’univers. On est loin de rester sur sa faim durant cette lecture et je me suis jetée sur le tome 2, à peine avais-je posé le tome 1. J’aime tous les personnages de cette saga, ce qui est rare, de mémoire aucun ne m’a énervé. Certains sont tellement choupis, d’autres mystérieux et donnent envie de les approfondir… Bref, j’adore Andrea Cramer, je me pencherais surement à l’occasion sur ses autres œuvres.

Je suis désespérée à l’idée de devoir attendre sûrement un an pour lire le tome 3. En effet il sort en novembre en VO, plus attendre la traduction on l’aura surement avant l’été 2017. L’attente va être looooongue (mais je refuse de l’acheter en VO parce que les couvertures sont vraiment à tomber par terre et je refuse d’avoir la saga dépareillée).

Je vous conseille de vous jeter sur cette lecture, la faim est assez brutale, bonjour le cliffhanger de malade, ce qui pousse aussi à se précipiter aussi sec sur la suite.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s