Livres

Maeve Regan tome 1 – Marika Gallman

84325745_o

Maeve est une étudiante de lettres, têtue, colérique et bagarreuse. Elle ignore qu’elle est la cible d’une sombre prophétie qui ne va pas tarder à lui pourrir la vie et elle est entourée de ses meilleurs amis Brianne et Elliot, et de la petite amie de ce dernier, Tara. Et c’est là que le bât blesse. Entre Brianne qui cherche désespérément à la caser, et qui en plus sort avec un boulet qui la bat (et qui reproche à Maeve de l’avoir défendu, son mec la bat, allo quoi ! déjà prendre sa défense c’est de la débilité profonde, mais en plus chercher à arranger la vie amoureuse des autres quand on a des goûts aussi tragiques c’est du foutage de gueule), et Elliot qui alterne entre le grand frère protecteur et le petit ami jaloux, alors qu’il est casé, j’avais envie de les claquer toutes les 30 secondes. Ils sont vraiment insupportables et insipides. Il n’y a que Tara qui rattrape un peu la sauce, même si l’héroïne la déteste et la trouve trop parfaite. Du coup les cent premières pages sont assez longues et j’ai failli abandonner. Heureusement que Walter (le grand père de Maeve) et Serena (la mère de Elliot) relèvent un peu le niveau. Il est tout chou Walter avec elle-même s’il est pas du genre papi gâteau, mais plutôt du genre guerrier qui cache bien son jeu.

La personnalité de Maeve aussi permet de faire oublier ses boulets d’amis. Elle est sarcastique, brute de décoffrage, un peu (franchement) vulgaire sur les bords, et contrairement à beaucoup d’héroïnes de bit-lit, elle n’est pas prude ni pleine de super pouvoirs dès le premier chapitre. D’ailleurs elle cherche désespérément à s’envoyer en l’air pendant un quart du bouquin, mais tout est en permanence contre elle pour qu’elle puisse arriver à ses fins. Et quand elle y arrive enfin, pas de bol pour elle c’est un vilain vampire qui préfère l’enlever que la sauter. Doooommaaaaage. C’est d’ailleurs à partir de ce moment là que l’action démarre enfin et que le surnaturel apparait dans le bouquin. Nos amis aux dents longues commençaient à me manquer et ils sont assez peu sympathiques, à part son kidnappeur. Quelle ironie.

J’ai adoré les entraînements qu’il lui fait pour qu’elle apprenne enfin à se défendre. Entre la tension sexuelle et leur mutuelle animosité (comme quoi entre l’amour et la haine il n’y a qu’un pas) les répliques et les scènes cocasses fusent ! Et il faut avouer que question self défense, elle a un niveau carrément pathétique, de quoi faire s’arracher les cheveux à notre séduisant vampire (et pour une fois on a pas l’éternel vampire aux cheveux extraordinairement longs). Si certaines chutes sont prévisibles ce qui est intéressant ce sont les réactions de Maeve à toutes les révélations qu’on lui fait sur elle et sa famille. Il y a de quoi péter un plomb, voire plusieurs, mais elle arrive à ne pas finir à l’asile, donc au final, on peut dire qu’elle gère plutôt bien. Puis quand on doit se préparer à jouer l’appât il y a de quoi être nerveuse. Elle fini par de devenir attachante. J’adore leur petite dispute on dirait un vieux couple marié.

Du coup je suis assez mitigée sur ce livre, j’adore le sarcasme et les piques, la storyline, mais certains perso me donnent vraiment des boutons. Néanmoins, l’action rattrape ce point noir, une fois qu’on a passé la première centaine de pages on arrive plus à lâcher le livre et le cliff de la fin donne envie de lire le tome 2. Au vu des derniers chapitres je pense qu’il devrait être meilleur que le premier tome.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s