Livres

Le club Vesuvius – Mark Gatiss

105084536_o

Comme à chaque fois depuis que Bragelonne a lancé son « mois du cuivre » je veux acheter tous les titres. Comme à chaque fois c’est la dèche sur mon compte, mais heureusement j’ai pu emprunter ce livre à une amie.

Ce qu’on nous annonce : Portraitiste de talent, dandy, bel esprit, mauvais garçon… et le plus irrésistible des agents secrets de Sa Majesté. Lorsque les meilleurs scientifiques du royaume sont mystérieusement assassinés, Lucifer se lance dans une enquête trépidante, des clubs de gentlemen londoniens aux bas-fonds volcaniques de Naples, tout en déterminant la façon la plus seyante de porter un œillet blanc à sa boutonnière. Une immersion étourdissante dans les arcanes d’un ordre occulte aux pratiques décadentes – et de ses secrets les plus sulfureux.

Tout est du point de vue de Lucifer et j’ai bien aimé le personnage. Artiste moyennement reconnu le jour, il est agent de la couronne la nuit et exécute certaines cibles sensibles pour le gouvernement. Sa nature de peintre lui donne une couverture bienvenue et lui permet de voyager pour accomplir ses missions, et lui assure un revenu complémentaire parce qu’apparemment, espion ne paye pas assez pour couvrir ses frais. Le personnage est donc relativement attachant, il est cash, ce qui nous donne quelques citations assez mémorables, mais on en sait pas beaucoup au final sur lui en dehors du fait qu’il est un peu déluré pour l’époque et qu’il a tendance à attirer un paquet d’emmerdes. Bon certaines, il les a bien méritées, d’autres sont parfois le fruit d’un malheureuse concours de circonstances.

Il faut dire qu’avec l’enquête / conspiration que son patron lui a donné à résoudre il a pas fini d’en voir des vertes et des pas mûres. Des scientifique morts et une disparue ça fait beaucoup, le tout saupoudré de mystère (Y a-t-il un lien entre les deux ?) et de (més)aventures sentimentales et/ou sexuelles de notre héros. L’action est au rendez-vous, courses poursuites, enlèvements, coups de feu… De ce point de vue là rien à redire.

Le défaut de ce livre ? Pour moi l’aspect steampunk n’est pas assez marqué à mon goût, je m’attendais à en voir plus, et excepté quelques détails de ci de là il faut attendre les 50 dernières pages pour voir vraiment l’ampleur du steampunk dans cet univers. C’est dommage, j’adore le steampunk. Et autre point noir : l’écriture. Je ne dis pas que c’est mal écrit, c’est assez fluide et les évènements s’enchainent de telle façon que les pages défilent rapidement. Je l’aurais lu en une soirée si je ne m’étais pas écroulée de fatigue à cause de la chaleur. Non, l’intrigue est bien amenée, et on ne devine le « bouquet final » que quand on comprend qui est le méchant. Mais je trouve l’écriture… « vide ». Trop carrée, trop épurée, elle est froide. Comme disait une amie, le roman n’a pas d’âme. C’est dommage, sans ça, ce livre aurait pu être un coup de cœur. Donc c’est une légère déception, mais j’ai tout de même envie de lire la suite. Par ce que j’adore le personnage principal et que j’ai envie de voir dans quelles aventures il peut encore nous amener (oui, c’est une trilogie et seul le premier tome a été traduit par bragelonne pour l’instant).

Bref, un roman que je conseille quand même, mais ne vous attendez pas à quelque chose qui révolutionnera votre vie, cela dit j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre les aventures de Lucifer pendant 300 pages.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s