Coups de coeur séries

Gilmore Girls

104999004_o

J’ai découvert cette série il y a quelques années, et c’est le genre de série que je me reregarde en marathon régulièrement (en moyenne une fois par an). C’est la série feel good par excellence. Parfaite quand on a le moral un peu bas, même si elle est pas 100% guimauve loin de là. C’est amusant parce que quand j’essaye de la « vendre » aux gens, je commence toujours par dire que c’est une série où il ne se passe rien.

Pas terrible comme argument ? Et pourtant. Dans cette série on n’a pas de surnaturel, pas de meurtres, pas de conspirations, pas d’enquêtes, pas de viols, de drogues ou de longs fils rouges et de bad guys, et ça ne diminue pas la qualité de la série pour autant. Cette série ne repose que sur ses personnages et leur relation entre eux et elle arrive à être excellente. Bon je ne suis pas en adoration des deux dernières saisons, mais bon au bout de 7 saisons, la série a le droit de s’essouffler et j’ai vraiment adoré les 5 premières. Disons que les deux dernières saisons sont en dessous des précédentes, sans être mauvaises pour autant. Puis j’aime bien la fin de la série.

Puis que vous ai fait le tour de ce dont ne parle pas la série, il est temps d’expliquer de quoi elle parle. Cette série est centrée sur la famille Gilmore. Lorelai, 32 ans, a eu sa fille à 16 ans, dans une famille bourgeoise républicaine, en refusant d’épouser le père de sa fille, c’est disons… mal passé. Elle a quitté le domicile familial peu de temps après son accouchement et se débrouille seule depuis. Elle est devenue femme de chambre dans un hôtel et au fil des ans elle a gravit les échelons au point de devenir manager dudit hôtel. Sa fille est la bonne élève par excellence, que des A dans toutes les matières, elle adore les livres, la mère et la fille sont passionnées de musique (punk/rock majoritairement, ce qui nous donne une OST assez chouette) et elles ont une relation pratiquement parfaites, entre la mère/fille et la BFF. Elles n’ont que peu de contact avec les parents de Lorelai. Sauf que celle-ci veut mettre sa fille dans une école privée pour lui assurer toutes les chances d’entrer à Harvard et de faire des études de rêve, ce qu’elle n’a pas pu faire. Donc, elle doit demander de l’argent à ses parents, et sa mère en profite pour lui imposer de dîner une fois par semaine en famille, pour revenir dans la vie de fille.

A partir de là on a un drama familial banal, mais tous les personnages sont attachants à leur façon, et la relation grand-mère/mère/fille est très intéressante (avec le grand-père aussi mais la série ne s’appelle pas Gilmore GIRLS pour rien), avec ses hauts et ses bas, mais surtout, et ce que j’adore dans cette série, ce sont les dialogues. C’est probablement la série qui a les meilleurs dialogues à mes yeux (pensez l’ironie de Veronica Mars et de Buffy et multiplier par 10, non seulement il y a plus de dialogues dans cette série (les actrices parlent à une vitesse c’set impressionnant) mais ils sont très souvent à mourir de rire.

Outre les Gilmore, on a bien sûr les garçons qui feront la cour à Rory (cliché) ou à Lorelai, le propriétaire du café du coin grincheux et amoureux de Lorelai depuis qu’il l’a rencontré sans jamais se déclarer (recliché), Sookie, la meilleure amie de Lorelai, chef dans le restaurant de l’hôtel où elle travaille et ultra maladroite ce qui ajoute au comique de certaines situations, Michel, le réceptionniste (français si vous regardez la série en VO, italien si vous la regardez en VF) grincheux, insupportable avec les clients et que Lorelai envoie bouler régulièrement, Lane la meilleure amie de Rory, fanatique de musique et à qui la mère coréenne ultra croyante ne laisse que peu de liberté. Sans oublier Taylor qui organise tous les festivals de la vie (pare que oui cette ville organise des festivals pour tout, plus ridicule les uns que les autres, mais dans lesquels tout le monde s’investit (même l’asocial de Luke d’ailleurs (très souvent pour les beaux yeux de Lorelai, il faut l’avouer).

En fait, cette série repose intégralement sur ses personnages, leurs relations et les dialogies, et ça suffit tellement qu’on a pas besoin de fil rouge ou de psychokiller…

Puis cette série c’est un peu le genre de série où vous retrouver tous les acteurs que vous connaissez maintenant (Lauren Graham, Alexis Bledel, Melissa McCarthy, Jared Padalacki, Liza Weil, Matt Czuchry, Milo Ventimiglia…) Regardez là !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s