Critique ciné

Thor

La première scène du film nous présente le personnage de Natalie Portman, scientifique, qui avec un collègue et ami, et sa sœur, fait des recherches en plein désert du nouveau Mexique sur les tempêtes magnétiques. Elle ne trouve pas d’explication scientifique à ce phénomène mais manque de tuer Thor qui atterrissait (doux euphémisme pour s’écrasait comme une merde) sur Terre, avec sa camionnette. Alors qu’elle s’assure qu’il est bien vivant, le film nous montre comment Thor en est arrivé là. Un long flash-back nous explique la situation politique d’Asgard, depuis la fin du premier millénaire jusqu’à aujourd’hui, jour du couronnement de Thor à la place d’Odin. Malheureusement pour notre héros, les farouches ennemis de son peuple ne trouvent rien de mieux à faire que de commettre une attaque pile ce jour là, lors du discours de son père, suspendant par là-même sa nomination en tant que Roi. Thor, contre les ordres de son père, entraîne son jeune frère,  Loki, et ses fidèles comparses, jusque sur les terres de l’ennemi, cherchant vengeance, action qui menace de déclencher une guerre, ce qu’Odin ne peut laisser passer. Il file donc une bonne fessée à son fils et le banni sur Terre, parmi les simples mortels, pour lui donner une bonne leçon d’humilité, qu’entre nous soit dit, ce cher Thor n’a pas volé. Tout ceci au grand plaisir de Loki.

En effet, ce film ne nous présente pas seulement le premier voyage de Thor sur Terre, il est surtout question d’une bonne vieille rivalité fraternelle, la recherche de l’amour et de la considération du père de la part du cadet, envieux de son aîné. Loki, interprété par Tom Hiddleston, m’a énormément fait penser à Commodus dans Gladiator. Que ce soit dans leurs expressions ou dans leur évolution durant le film. Un élément, qui n’a d’importance que celle qu’on lui donne au final, déclenche une folie qui progresse tout au long du film, jusqu’à atteindre son apogée à quelques minutes de la fin, les faisant commettre des actes horribles. J’ai été bluffée par l’interprétation de Hiddleston et ne peux que regretter d’avoir vu le film en VF, parce qu’en VO elle doit être encore meilleure.

Thor, quant à lui, égaré sur Terre comme un clanpin, m’a bien fait rire. Il est totalement déphasé au début, ce qu’on peut comprendre, mais surtout, il a des attitudes de guerrier qui détonnent dans cette petite ville de l’Amérique profonde, et même dans une enveloppe humaine il massacre tout le monde, que ce soit les médecins ou les membres du SHIELD, et c’est finalement Jane qui le recueille, plus par curiosité scientifique qu’autre chose, afin de savoir d’où il vient.

Pas un seul temps mort dans ce film qui ne nous laisse pas une seconde de répit, toutes les scènes sont bien amenées, elles s’enchaînent à la perfection, et j’ai adoré le monde de Thor. Asgard est magnifique, j’aimerais y vivre, les effets spéciaux sont juste parfaits pour ma part. De même que le jeu de Chris Hemsworth et Natalie Portman. Les seuls regrets que j’ai pour ce film c’est les personnages secondaires pas assez exploités. J’aurais aimé en voir plus d’Asgard, que ce soit le gardien du Bifrost, ou les alliés de Thor, en particulier Sif, la seule guerrière que l’on voit dans tout le film. Ils n’ont malheureusement pas plus de 15 minutes de présence à l’écran et c’est bien dommage. A noter aussi l’absence de Nick Fury, ce que je savais mais que je déplore tout de même, j’ai hâte de voir son personnage dans un prochain Marvel.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s