Critique ciné

Mad Max

104132514_o

Cela fait très longtemps qu’un film d’action ne m’avait pas autant régalé. Des années que je trouve qu’on observe les mêmes schémas, des cascades plus ou moins banales, et des films qui parfois trainent en longueur. Attention, je suis une grande fan du film d’action, et je passe souvent un bon moment devant (je suis plutôt bon public en plus, donc filez moi un film de Liam Neeson ou de Jason Statham je vais généralement les voir avec plaisir).

Néanmoins, quand je suis allée voir Mad Max Fury Road, j’ai été subjuguée. Si on regarde le synopsis sur Allociné on a : « Hanté par un lourd passé, Mad Max estime que le meilleur moyen de survivre est de rester seul. Cependant, il se retrouve embarqué par une bande qui parcourt la Désolation à bord d’un véhicule militaire piloté par l’Imperator Furiosa. Ils fuient la Citadelle où sévit le terrible Immortan Joe qui s’est fait voler un objet irremplaçable. Enragé, ce Seigneur de guerre envoie ses hommes pour traquer les rebelles impitoyablement… ». Ca pourrait passer pour du déjà-vu.

Et pourtant on en est loin. Pendant deux heures on a pratiquement que des courses poursuites, des cascades phénoménales (sérieux, Fast and Furious peut aller se rhabiller), Miller a privilégié les vrais cascades au fond vert et ça se ressent (non, je ne me suis jamais remise de la cascade toute pourrie de fast and furious 6 avec Vin Diesel et Michelle Rodriguez (come on vous savez de laquelle je parle si vous avez vu le film)). C’est de plus en plus rare d’ailleurs, alors que quand on voit Mad Max on ne peut qu’approuver. Et surtout on a 0 temps mort. Vous savez à quel point c’est rare aujourd’hui ? Surtout pour un film qui n’a au final que très peu de dialogues et privilégie l’action aux mots.

Ce film c’est au final deux heures de bastons, un film qui repose majoritairement sur les épaules de Tom Hardy et de Charlize Theron (et si lui je suis habituée à le voir en rôle de badass, elle je n’ai pas vu beaucoup de ses films et j’ai été très impressionnée), on se demande lequel des deux est le plus impressionnant, de courses poursuite, de metal (que ce soit les voitures ou la bande son). J’ai l’impression de recevoir 10000 infos en même temps, toutes les scènes passent très vite (mais pas trop vite) on est dans un rythme de dingue et on ne peut qu’applaudir la réalisation de Miller. Ce film est BEAU (orgasme visuel et pas seulement pour Tom Hardy). Et entre la succession d’images et de sons on a l’impression de ressortir vidée de toute énergie comme si on avait joué dedans. J’exagère même pas. Je compatis énormément pour les acteurs qui ont dû en chier pendant le tournage de ce film.

Le défaut du film : il a beau durer deux heures on a l’impression qu’on a passé trente minutes devant l’écran, résultat on est très frustré quand on sort de la salle (pas qu’il manque quoi que ce soit, la boucle est bouclée quand le générique de fin apparaît, l’histoire de ce film est clairement finie) parce qu’on serait bien restée deux heures de plus.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s